Lecteur / Correcteur

En avant pour l’étape de la réécriture…

C’est parti pour le troisième cours…



L’écriture

J’aime écrire, d’ailleurs, chez moi, plus d’une To-do-list traine à droite et à gauche! Petite, mon père me donnait des vieux agendas, où je m’amusais à créer des lettres imaginaires, ne sachant pas encore écrire nos vingt-six lettres de l’alphabet.

Je n’ai pas la prétention de tout connaître sur l’expression écrite, bien heureusement sinon je m’ennuierai, et je ne pourrais pas chaque jour acquérir de nouvelles connaissances. J’apprécie vous écrire mes avis, certes, ils ne sont pas parfaits mais cette formation sert justement à m’améliorer.

L’ouverture du mail 

J’attendais beaucoup de ce troisième cours. Donc, quand j’ai ouvert le mail, je suis tombée de bien haut, vous l’aurez compris immense déception. Il n’y avait pas de cours ! Juste un devoir de cinq exercices.

J’attendais au moins quelques conseils, une méthodologie, mais non le silence inter sidéral.

Seule face à ma copie. J’inspire/ j’expire; Respire ! Le plan est toujours parfait (Maud Ankaoua).

Le programme du devoir

L’énoncé du premier exerciceLe texte suivant est bourré de redondances, de longueurs. Essayez de communiquer les mêmes informations dans un style plus concis.

Retour sur le banc de l’école, que me disaient mes professeurs ?

Dans un premier temps, j’ai commencé à lire ce texte sur la politique, j’ai surligné les notions les plus importantes puis j’ai recopié le tout. Dans un second temps, j’ai joué avec mon nouveau dictionnaire des synonymes. Je l’adore ! Je n’aurais peut-être pas tout de correct, mais au moins, je me suis amusée.

Le deuxième exercice, je l’ai abhorré, une énorme phrase à couper en trois.

Au début, j’ai pensé que ça devrait-être sympathique, mais finalement, je me suis arrachée les cheveux. J’ai commencé par du découpage. Le plus dur a été de comprendre le sens des phrases et de ne pas oublier un seul mot.

Le troisième exercice consistait à retravailler la biographie de Molière. Ma tâche préférée du devoir ! Réécrire le texte en remplaçant le verbe faire.

Je me suis régalée, le dictionnaire des synonymes a eu très chaud, à la fin du devoir, il m’a posé une semaine de congé !

Ce qui est extraordinaire avec la réécriture, c’est que l’on pourrait modifier le texte à l’infini. Donc le plus dure est de s’arrêter.

Le quatrième exercice portait sur un texte de 1984. La consigne est identique au premier exercice. J’ai donc employé la même méthode. Un bon coup de balai à la recherche des redondances.

Le cinquième exercice se composait de sept phrases indépendantes que nous devions alléger.

Ma méthodologie

N’ayant pas de cours, je me suis dirigée vers les ouvrages suivant:

Dictionnaire de synonymes, nuances et contraires Le Robert

Comment améliorer un texte?

Alléger les phrases

Les phrases trop longues et les détails superflus nuisent à la cohérence d’un texte.

Pour commencer le travail de réécriture, le texte doit-être déchargé des nombreuses utilisations de propositions subordonnées et relatives:

« Il se tut parce qu’il avait honte » → « Honteux, il se tut ».

Les préfixes et des suffixes permettent d’éviter les lourdeurs:

« Un mauvais fonctionnement » → « un dysfonctionnement ».

Les déterminants peuvent être supprimés devant des noms formant une énumération; les attributs du sujet, également, permettant l’économie du verbe être.

Attention: La présence ou l’absence de déterminant peut induire des différences de sens:

prendre congé signifie dire au revoir avant de quitter un lieu;
prendre un congé exprime prendre de courtes vacances.

Inverser le sujet des phrases interrogatives épargne l’utilisation de la tournure «Est-ce que…»:

Est-ce que tu peux me prêter ce livre?Peux-tu me prêter ce livre?

Pour alléger un texte, on peut remplacer un verbe à la voix passive par un verbe à la voix active. La forme passive et négative ralentissent la phrase.

Varier les expressions

Le style employé influence l’intérêt du lecteur. Il est important de diversifier le type de phrase rencontré dans le texte selon l’effet recherché (déclarative, exclamative, interrogative et impérative). Le lecteur est sensible à un style concret qui l’aide à se représenter la réalité décrite.

Les images y contribuent: marcher tout doucementmarcher à pas de loup.

L’utilisation de la métaphore rend les descriptions vivantes et exalte l’imagination du lecteur.

L’usage de la métonymie et de la synecdoque concrétise et allège l’expression.

La métonymie nomme une réalité à l’aide d’un mot qui ne la désigne pas habituellement mais entretient avec elle un rapport logique.

Un excellent joueur de tennis → une excellente raquette.

La synecdoque, variété de métonymie qui consiste à élargir ou à restreindre le contenu sémantique d’un mot. Larousse

Voir au loin une voile = un navire. Larousse

Éviter les répétitions

Le langage oral utilise souvent la répétition pour délivrer un message. Toutefois, pour apporter un effet d’insistance l’auteur peut utiliser sciemment la répétition.

On recourra à la périphrase et aux synonymes:

La périphrase s’emploie quand un nom ne dispose pas de synonyme, on adoptera donc une expression ou une définition qui le qualifie:

Un travail facile → Un travail aisé ;
La terre → La planète bleue.

Éviter les redites

L’utilisation des pléonasmes et des redondances alourdisse le texte. Afin de vous épargner une répétition, je vous invite à vous référer au premier cours.

Remplacer les mots passe-partout

Que signifie les mots passe-partout?

Ce sont des mots, couramment employés, ayant des sens multiples.

Qui sont-ils? Aller, avoir, il y a, chose, devenir, dire, être, faire, refaire, gens, personnes, mettre, remettre, petit, un peu, rendre, très, se trouver, venir, voir…

Pour alléger un récit, ils doivent être remplacés par des termes plus précis.

Faciliter la lisibilité

Un texte débarrassé des mots inutiles contient des informations précises.

La cohérence du texte

L’harmonie, qualité recherchée dans un texte, apporte un équilibre (le texte se déroule de manière logique) et une euphonie (les phrases sonnent bien).

Pour conclure

Finalement, même sans cours, je m’en suis sortie. Le travail personnel de recherche et l’approfondissement du sujet, certes chronophages, sont une richesse à ajouter à cette formation.

Concernant le devoir, j’ai plus ou moins apprécié certains exercices mais ce fut une belle expérience.


On se retrouve dans deux semaines pour le quatrième devoir…

close

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers articles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.