Lecteur / Correcteur

Face à face avec ma bête noire !

C’est parti pour le quatrième cours…



La préparation

Avant la réception de ce quatrième cours, j’ai étudié plusieurs ouvrages me permettant d’accueillir au mieux ce devoir. Devinez à cause de qui ?

Le participe passé !

Les bases du participe passé

À l’école, mon fils vient d’apprendre le passé composé, vous savez celui qui se compose de:

L’auxiliaire être ou avoir   + du participe passé 

Il a acquis que l’on accorde avec l’auxiliaire être et que l’on n’accorde pas avec l’auxiliaire avoir sauf si le complément d’objet direct se situe avant le verbe.

Le participe passé est bien plus complexe que cette règle.

Le côté obscur du participe passé

« Clément Marot a ramené deux choses d’Italie : la vérole et l’accord du participe passé… Je pense que c’est le deuxième qui a fait le plus de ravages ! » Voltaire

Au bonheur des fautes de Muriel Gilbert

La bibliographie

Le participe passé avec en lorsqu’il précède un verbe

« Ces céréales, j’en ai beaucoup mangé. »

Lorsque en  signifie de cela, il a une fonction de participatif, il ne peut pas être totalement assimilé à un COD, le participe passé reste invariable, donc pas d’accord.

Le verbe s’arroger

Avec s’arroger — qui est la seule exception des verbes essentiellement pronominaux — on raisonne comme s’il s’agissait d’un verbe conjugué avec l’auxiliaire avoir, on l’accorde que si le COD se situe en amont du verbe.

Les verbes bayer, bâiller et bailler

Quand les utiliser ?

On utilisera le verbe bayer dans l’usage de bayer aux corneilles. On utilisera bailler pour vous me la baillez belle : vous vous moquez de moi. Attention, ne pas confondre avec bâiller du bâillement de fatigue en fin de journée !

Les accords du verbe

Ce cours aborde aussi les accords des verbes, nous étudions les notions un peu de, moins de deux, plus d’un, plus de la moitié, ou, ni et bien d’autres — qui selon le sens des mots ou de la phrase — peuvent soit s’accorder au singulier ou au pluriel.

Moins de deux

« Moins de deux voitures sont sorties du parking. »

J’ai utilisé le pluriel, pourtant moins de deux représente une voiture. Mais comme le cerveau entend deux, l’accord se fait au pluriel.

Plus d’un

« Plus d’une voiture est sortie du parking. »

J’ai accordé le verbe au singulier, cependant plus d’une voiture correspond à deux, trois, voire plusieurs voitures. Mais comme le cerveau entend un, l’usage optera pour le singulier.

Qui gagnera ? Le participe passé ou moi ?

J’ai voyagé, non pas Au pays des proverbes, mais dans celui du participe passé.

Quand j’ai achevé la lecture de ce cours — qui m’a semblé bien léger — j’ai eu le sentiment de ne pas avoir tout exploré.

Heureusement, en lisant un grand nombre d’ouvrages, j’ai réalisé des fiches plus complètes.

Pour perfectionner mes connaissances, j’ai débuté la préparation du Certificat Voltaire avec le Projet Voltaire.

 Et si on s’apprivoisait !

Peut-être est-on parti du mauvais pied ? Je profite du calme, je relis le cours et mes fiches ; c’est parti pour les exercices.

Pour chaque verbe, je regarde s’il fait partie des verbes transitifs directs, transitifs indirects, essentiellement pronominaux, ou même impersonnels et je cherche le COD, voire le COI ; finalement, j’ai l’impression d’être un peu Sherlock Holmes, à traquer les énigmes !

Vaste chapitre pour ce quatrième cours, ces quinze jours sont passés à une vitesse folle. Mon cerveau a bien cogité, j’ai adoré remettre tout en question, réfléchir, m’enrichir sur le sujet. Je suis passée par tellement d’étapes. J’ai douté de tout, même des bases. J’ai eu cette impression de ne plus savoir écrire correctement.

La fin du devoir

Le devoir se termine par une préparation de copie, de cinq pages, sur les blue-jeans. Maintenant, la contenance du blue-jeans n’a plus aucun secret pour moi.


On se retrouve dans deux semaines pour le cinquième devoir…

close

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers articles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.